Chostakovitch Prelude en fa# minuer, op 87

Il y a quelques semaines j’ai reçu un mail de mon ancien directeur de recherche, j’ai travaillé mon mémoire de maitrise sous sa direction. Il était aussi un de mes profs de composition (à l’époque j’ai étudié à l’institut de musique et musicologie à l’Université-Sorbonne Paris IV).

On ne s’est pas vu depuis des années, mais cela m’a fait énormément de plaisir d’avoir un mot de sa part et penser de mes années à la fac. C’était de temps de mon histoire d’amour avec la musique de Dimitri Chostakovitch. C’est pour cela que j’ai choisi d’écrire mon mémoire sur ses 24 Préludes et Fugues (op. 87) pour piano.

Inspiré de nouveau par cette merveilleuse musique et par mes bons souvenirs, j’ai vite fait enregistré un de mes préludes préférés. On peut dire que c’est mon hommage modeste à ce compositeur russe excellent et à mon alma mater.

Je vous présente cet enregistrement à l’occasion de la fête de la musique. Même si je me suis installée sur la rue avec mon piano, il serait difficile pour vous de venir m’écouter, étant donné que vous faites vos propres concerts ce soir, j’en suis sûr :)

 

1 Comment

  • Sylvie Blain

    juin 22, 2018

    Intéressant ces 24 préludes et fugues qui reprennent les 24 tonalités
    Un style épuré très classique pour un compositeur contemporain, çà me plait bien
    Certainement riche à analyser, si vous l’avez fait, bien.
    Wikipedia demande des complements d’avis à ce sujet, si vous voulez, allez y pour compléter !
    Je suis maheureusement loin de chez vous pour vous écouter et j’ai aussi participé à la fête avec deux prestations musicales aujourd’hui (donc pas vu le foot)
    Et j’ai encore envie d’écouter de la musique 😊
    🎻🎹🎺🎷

Leave A Response

* Denotes Required Field