Edvard Grieg: Svunne dager (Vanished Days)

1 Comment

  • David Alzofon

    octobre 7, 2017

    Avec des excuses pour mon français moins-que-parfait, il faut regretter profondément la perte de la sensibilité du mouvement romantique qui a atteint son apogée à la fin du XIXe siècle. Votre interprétation me rappelle ce sentiment de respect et de tristesse. Gratitude sincère.

Leave A Response

* Denotes Required Field