Chez les musiciens, on distingue deux types d’oreilles : l’oreille externe et l’oreille interne.

Le manque de l’oreille interne est souvent sous-estimé, car elle demeure en retrait par rapport à son homologue externe, qui capte les sons du monde extérieur.

Pourtant, c’est l’oreille interne qui construit la musique, révèle les subtilités cachées, maîtrise les nuances et décrypte les multiples voix imbriquées dans la mélodie.

Son rôle va bien au-delà de la simple écoute : elle est l’architecte invisible.

Si l’importance de cet oreille est évidente dans le cas d’instruments polyphoniques comme le piano ou la guitare, elle est tout aussi cruciale pour les solistes.

Peu importe votre niveau, que vous jouiez du jazz ou de Bach, travailler son oreille interne nous permet de révéler toutes les dimensions qui se trouvent dans la musique.

video
play-sharp-fill

Leave a Reply

Your email address will not be published.